Quel matériel d’escalade mettre dans son sac à dos?

Pour la majorité des grimpeurs, il est plutôt facile de préparer son sac à dos avec le matériel nécessaire à leur sortie ou à leur pratique de l’escalade, il faut toutefois faire attention au suréquipement ou au sous- équipement qui peuvent être plus problématiques. La question se pose par contre quand on vient de découvrir la grimpe pendant les vacances et que l’on décide de s’inscrire dans une salle d’escalade ou un club au moment de la rentrée pour progresser et devenir autonome.

comment choisir son materiel d'escalade
Pour bien cerner le problème du matériel d’escalade à emporter ou à acheter il faut identifier 2 points qui nous semblent importants.

Quel type de grimpeur êtes vous et à quelle fréquence grimpez-vous?

Le grimpeur débutant

grimpeur novice quel matériel acheter

Vous commencez, et vous trouvez l’escalade agréable, mais vous ne savez pas encore si ce sport sera passager comme tous les autres sports que vous avez déjà pratiqué.

Vous grimpez généralement en salle la semaine, même si vous trouvez cela moins intéressant que l’escalade que vous avez pratiqué avec votre pote durant l’été sur les dalles du sud.

Alors le week-end venu, vous vous empressez de sauter dans votre voiture pour parcourir tous les sites d’escalade autour de chez vous et mettre à l’épreuve votre apprentissage et votre matériel.

L'habitué

un sac a dos plus consequent pour le grimpeur habitue

Un grimpeur habitué a une bonne maîtrise des techniques d’ escalade. Il aime grimper plusieurs fois par semaine car le week-end, il veut enchaîner des voies qui lui tiennent à cœur en falaise ou en bloc. Il pratique en effet la pluri-activité en escalade et grimper avec ou sans corde (bloc) ne lui fait pas peur.

Le performeur

du materiel leger et fiable pour le grimpeur expert

Le performeur est un grimpeur qui n’est pas là pour rigoler. Il possède déjà un bon niveau en escalade mais il veut encore progresser.

Pour cela il met toutes les chances de son coté et va choisir du matériel d’escalade très performant en vue de réaliser ses objectifs.

Ce grimpeur assidu s’entraîne plusieurs fois par semaine, et n’hésite pas à poursuivre chez lui en faisant des tractions sur une poutre d’entraînement.

 

Quelle escalade pratiquez-vous?

Le grimpeur de résine :

matos pour la salle chausson d'escalade et sac a magnésie

Chaussons, sac à magnésie et brosse

Pour cette pratique de l’escalade pas besoin de beaucoup de matériel.

L’escalade en salle est plutôt aseptisée, et bien souvent les cordes et dégaines sont en place. Le grimpeur aura besoin du matériel d’escalade de base, comprenant chaussons, baudriers, quelques mousquetons et d’un système d’assurage.

On pourra rajouter de la magnésie liquide, pour éviter que le gérant de la salle d’escalade ne fasse des bonds parce que vous encrassez les prises avec de la magnésie en poudre.

Bien sûr si vous pratiquez dans une salle d’escalade où il n’y a que des blocs ça sera encore plus simple puisque vous n’aurez à acheter qu’une paire de chaussons d’escalade.

 

Le grimpeur de bloc :

materiel pour le bloc

Le crashpad est a rajouter au matériel pour l’escalade de blocs

Jadis surnommé le bleausard, ce grimpeur de bloc ne se contente plus seulement de ceux de la forêt de Fontainebleau, puisque les sites de blocs sont bien présents dans tout l’hexagone.

Pour lui casque et corde d’escalade sont inutiles puisque les blocs sont rarement équipés, sauf parfois quand ils sont très hauts. Par contre il n’hésitera pas à acheter un ou plusieurs crash-pads, en fonction de l’engagement des blocs et surtout Les chaussons d’escalade précis et avec une gomme très adhérente pour bien tenir sur les petites aspérités particulière à cette discipline.

La magnésie reste de mise mais en bloc on voit également apparaître la pof ( mélange de magnésie et de résine de pin concassée ). Un petit paillasson est utile pour nettoyer ses chaussons avant de grimper. L’autre accessoire obligatoire sera la brosse éventuellement montée sur une perche pour pouvoir nettoyer les prises lorsque celles-ci sont trop hautes.

Le grimpeur de falaise :

grimpeur de couenne

Dixit de couenne, ce grimpeur parcourt toute la France à la recherche des plus belles voies et du plus beau rocher. Il s’entraîne sur de la résine quand le temps est mauvais mais n’hésitera pas à sauter dans sa voiture dès la sortie du boulot à la recherche de sensation minérales.

Il aura besoin de chaussons assez techniques pour atteindre ses objectifs, d’un baudrier, d’un système d’assurage, d’un sac à magnésie et de magnésie bien entendu, comme le grimpeur de résine.

Il lui faudra également s’équiper d’une corde de 60 à 80 mètres en fonction des longueurs de voies qu’ils souhaitent faire, ce qu’il aura pris le soin de vérifier avant sur un topo qu’il pourra d’ailleurs emmener avec lui.

Il lui faudra également une douzaines de dégaines pour poser sa corde en tête ainsi que des mousquetons d’assurage et des mousquetons d’équipement de relais, une longe de sécurité et des anneaux de sangle. Il peut être utile de prévoir un bloqueur en fonction de l’utilisation que l’on en fera comme un Rop man ou un shunt. Il ne faut pas oublier de prendre un casque pour se protéger d’éventuelles chutes de pierres et un sac, type sac à corde, pour emmener tout son matériel.

Le grimpeur de grande voies

grimpeur de grandes voies

est un grimpeur de l’extrême qui aime regarder le monde de tout en haut. Il aura besoin de beaucoup de matériel pour pouvoir aller jusqu’au bout de ses voies en toute sécurité.

Il lui faut une paire de chaussons confortable s’il ne veut pas finir pied nu et un baudrier confortable aussi s’il ne veut pas avoir la peau coupée, une corde à double: 1 brin de 100 ou 120 mètres en deux couleurs ou encore deux brins de cordes de 50 à 60 mètres.

Comme pour la falaise il faudra une douzaines de dégaines, des mousquetons d’assurage et d’équipement de relais, des anneaux de sangle, une longe de sécurité pour le rappel, de la cordelette, un maillon rapide de réchappe et un système d’assurage prévu pour assurer deux personnes.

Le bloqueur peut toujours avoir son utilité. Le casque est toujours indispensable d’un point de vue sécuritaire. Bien entendu un sac à magnésie et de la magnésie.

Il est important d’avoir un sac de portage dorsal qui puisse contenir vêtements chauds, chaussures de marche, de l’eau ou boisson énergisante afin de ne pas être gêné pendant la progression. Quelques friends ou coinceurs peuvent être salvateur dans certaines voies ou un équipement complet pour l’escalade en terrain d’aventure.

Comments are closed.